A propos

Biographie

Laurence Ruet est arrivée dans le milieu de la poupée tout à fait par hasard. A la suite de la mutation de son mari à Bourges, en 1993, elle cesse son activité professionnelle et profite de son temps libre pour s’occuper de ses enfants tout petits et parallèlement suivre des cours de peinture. Elle peint surtout des portraits d’enfants. 

Le livre « les plus belles poupées du monde », une exposition de poupées d’artistes organisée par le Club Français de la Poupée d’Artiste au château de Meillant, à côté de Bourges en 1995, sont ses premières rencontres avec l’art de la poupée. Laurence, fascinée par les réalisations de Anne Mitrani, décide alors de se lancer dans la création d’une poupée ! 

Et c’est ainsi qu’elle réalise en pâte Fimo ses deux premières sculptures qu’elle expose au salon du jouet de Bourges où elle obtient sa première commande, une poupée portrait boudeuse prénommée « Juliette ». Encouragée par quelques collectionneuses de son entourage, elle décide d’aller plus loin dans la création.

En novembre 1997, elle participe pour la première fois au salon Paris-Création, le salon français de la poupée, de l’ours et de la miniature.

Aujourd’hui, Laurence habite Dijon. 25 ans après ses débuts, elle est toujours aussi passionnée. Elle créé selon ses envies. Son style a évolué, tout comme les diverses pâtes polymer qu’elle utilise pour ses créations.

Plus de commandes, pas de portraits (elle trouvait ses réalisations de portraits trop figées et sans vie, et puis… trop de contraintes pour un résultat qui ne la satisfaisait pas entièrement). Elle travaille donc selon son inspiration, et quand elle perçoit une étincelle de vie, un regard, une émotion, elle sait qu’elle terminera et exposera la pièce qui vient de naître. 

Chaque pièce est unique. Il faut compter environ 1250 à 1500 euros pour une poupée de 43 à 47 cm (il faut à peu près 80 heures de travail et parfois des semaines de recherche et de modelage pour une expression). 

Elle présente entre 4 et 6 pièces par exposition, et propose environ 2 poupées chaque mois sur son site. Les personnes qui le souhaitent peuvent s’inscrire à sa newsletter pour être informés à chaque fois qu’une poupée est mise en vente.

Après avoir créé de nombreux bébés de toutes tailles (de 18 cm à 50 cm) elle préfère se consacrer désormais uniquement à la représentation d’enfants plus grands.

Mais aussi…

Pourquoi des poupées ? En fait, ce ne sont pas des poupées, mais plutôt des sculptures qui représentent des enfants.

Pourquoi beaucoup d’expressions tristes ou sérieuses ? Je préfère les visages qui me brisent le coeur plutôt que ceux qui me font rire. A quoi pensent-ils ?

Pourquoi beaucoup d’enfants roux ? Le roux met immédiatement en valeur le personnage, l’illumine. Alors que certaines autres couleurs ont tendance à ternir la création.

Pourquoi pas de portraits de personnes existant ou ayant existé ? Je ne suis pas Geppetto, ni une fée… mes créations ne sont et ne resteront que des objets…